Histoire du Ramen au Japon, quintessence du Japon

easy sushi histoire des ramen quintessence du japon e1623765934401

Cette semaine, nous vous proposons un voyage très spécifique sur les aspects culturels et culinaires du ramen au Japon, et sur ce qui en fait la quintessence.

Lorsque la nourriture japonaise vous vient à l’esprit, il y a de fortes chances que vous pensiez au ramen. Tout le monde connaît ce plat de nouilles préféré, grâce à sa soupe riche et à ses nouilles savoureuses faites à la main. Il est toutefois intéressant de noter que le ramen n’a pas toujours été le plat de base japonais qu’il est aujourd’hui.

Une brève histoire du ramen

Le ramen est d’origine Chinoise. Le nom était à l’origine utilisé pour deux autres plats, à savoir le Chūka soba et le Shina soba. Tous deux se traduisent par “nouilles chinoises”, mais avec des connotations différentes. Le Japon n’a coopté le terme qu’à la fin du XIXe siècle, lorsque le pays connaissait une révolution industrielle. Comme les ouvriers (également appelés “salarymen” à l’époque) avaient à peine le temps de préparer leurs propres repas avant de partir au travail, ils mangeaient dans les restaurants ramen.

Au fil des ans, le Japon a inventé plusieurs types de ramen, dont la seule différence significative est le bouillon, qui varie du shio (salé) au tonkotsu (bouillon de porc). Les nouilles, en revanche, sont toujours fabriquées à partir de kansui, un type d’eau alcaline locale, qui est le secret de leur texture ferme et de leur couleur jaune.

Le ramen au Japon

On peut dire que le Japon ne manque pas de restaurants de ramen. Récemment, les restaurants ont évolué pour devenir des chaînes multinationales, dont l’une des plus remarquables est Ichiran Ramen. Dans tout le pays, son logo rouge, noir et vert est immédiatement reconnaissable. À l’extérieur, il est encore plus difficile de le manquer, car il s’accompagne généralement de longues files d’attente qui s’étendent sur des trottoirs entiers. Parmi les autres restaurants populaires qui ont su se faire une place, citons le Tsuta, étoilé au Michelin, le Fu-unji, unique en son genre, avec sa sauce semblable à du jus de viande, et le Kikanbo, très apprécié du public. Malgré les nombreuses variations et les touches de modernité en termes de goût, ces ramen ont toujours un dénominateur commun : tout tourne autour du repas.

Une expérience solennelle de la nourriture

Dans les restaurants de ramen, vous ne remarquerez presque jamais de décor flashy, d’enseignes au néon ou de meubles tape-à-l’œil. La plupart des restaurants sont assez simples : quelques chaises, une cuisine ouverte où vous pouvez vous asseoir et regarder votre nourriture se préparer, et des murs généralement monochromes. Le contraste est saisissant avec la majorité des établissements alimentaires modernes, dont les intérieurs ne demandent qu’à être postés sur Instagram.

Au Japon, le repas est l’expérience gastronomique à part entière, et c’est une très bonne expérience. Peut-être est-ce dû à leur penchant pour l’art culinaire et à leur souci de perfectionner chaque ingrédient. Quoi qu’il en soit, c’est une stratégie qui fonctionne et qui continue d’attirer les foules. Même en ligne, les restaurants de ramen locaux ne ressentent pas le besoin de faire trop de bruit. Il suffit de jeter un coup d’œil à la page d’Ichiran Japan pour voir qu’il n’y a pas de célébrités influentes ni de campagnes marketing élaborées, mais du ramen, tout simplement.

Le Japon et le minimalisme

La culture japonaise est très attachée au minimalisme, comme le prouve l’extraordinaire Marie Kondo, spécialiste du désencombrement. Mais même avant que son livre populaire devenu une émission sur Netflix ne devienne viral, les Japonais pratiquent le minimalisme depuis des années. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi les jardins zen évoquent un tel sentiment de tranquillité, c’est parce qu’ils sont conçus dans l’intention d’éliminer les distractions et de laisser place à la contemplation et à la réflexion. On peut dire que cette même approche a été appliquée aux restaurants, même si la seule chose à laquelle vous réfléchissez est l’excellence de votre plat.

Une table pour une personne

Un autre aspect important des restaurants de ramen (et des restaurants japonais, en général) est qu’ils s’adressent principalement aux dîneurs solitaires et aux petits groupes. C’est différent des autres cultures, où manger est une expérience incroyablement sociale. Cela s’explique par le fait que les restaurants ramen ont toujours été destinés aux salariés japonais, connus pour leur style de vie rapide et axé sur le travail, et qui n’ont donc généralement pas le temps de s’asseoir et de déguster un repas entre amis. Aujourd’hui, les restaurants sont toujours conçus dans un souci d’intimité et de réconfort, c’est pourquoi vous remarquerez qu’ils disposent généralement de cabines privées et de cloisons entre les convives pour vous permettre de déguster vos nouilles en toute tranquillité.

Le ramen dans le monde

Il n’y a pas que le ramen au Japon. Le ramen a certes conquis les cœurs (et les estomacs) du monde entier, mais il s’exprime désormais de différentes manières. À New York, par exemple, vous pouvez trouver des restaurants comme Tonchin, qui fusionnent le design moderne et traditionnel. S’ils conservent des intérieurs sombres et minimalistes, des motifs géométriques chics et des tons roses subtils insufflent une nouvelle vie à l’espace.

Dans d’autres régions d’Asie, certains restaurants tentent de recréer l’expérience authentique du ramen. Le Mendokoro Ramenba des Philippines est un choix très populaire, qui reprend de nombreux aspects traditionnels des restaurants ramen, depuis le nombre très limité de places assises jusqu’à l’humilité de son menu composé de seulement trois choix différents. Tout comme au Japon, la meilleure façon de commercialiser le ramen à l’échelle internationale est de trouver les bonnes saveurs. Et le plus souvent, ils sont également dirigés par des chefs japonais de ramen, plutôt que par des entreprises qui cherchent à tirer profit de ce bol lacté.

Dernières réflexions

Raffiné au fil des ans, le ramen est devenu plus qu’un simple plat : c’est une expérience à part entière. Il n’est pas seulement riche en saveurs, mais aussi en histoire et en culture japonaises. Même s’il n’est pas originaire du Japon, le ramen que nous connaissons aujourd’hui est une quintessence du Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Easy Sushi®

Site créé par tekly.fr