Brève histoire des Makis, d’où viennent t-ils vraiment ?

Tout le monde connaît les Makis, que ce soit des California Rolls ou des makis plus traditionnels enroulés de leur fameuse feuille d’algue de nori, ils sont au fil des années, devenus de véritables incontournables de la cuisine nippone en Occident : mais savez-vous d’où viennent t-ils vraiment ?

Des sushis pour malfaiteurs

Maki est le diminutif de « makizushi », qui signifie « rouleaux de sushis », ils sont nés naturellement au Japon et sont réalisés à partir d’un rouleau de riz blanc au vinaigre sucré, garni de poisson cru ou de crudités, le tout, enroulé d’une feuille d’algue noire.

D’après la légende, les makis tels qu’on les connait auraient été créés par des criminels japonais, plus communément appelés « yakuza » car ces derniers ne parvenaient pas à manger leurs sushis facilement tout en jouant aux cartes.

Agacés, ils auraient demandés à ce qu’on leur trouve une solution : ainsi, le maki enroulé d’une feuille d’algue de nori serait né.

L’Amérique du Nord et les California Rolls

Au début des années 1970, les Makis débarquent dans les restaurants asiatiques et foyers Américains. Peu habitués aux algues et à leur apparence, le fameux rouleau de riz n’attirait pas les Américains plus que ça.

C’est alors que les chefs japonais eurent une idée : réaliser des Makis à l’envers, en plaçant la feuille d’algue à l’intérieur et l’enrouler de riz.

C’est ainsi que les California Rolls sont nés, en 1971 à Vancouver. Les Américains deviennent de véritables adeptes de ce nouveau Maki inversé et la ville de Los Angeles en fait même sa spécialité, ce qui donnera naissance à son nom de California Rolls.

Il sera décliné sous différentes formes : au saumon, aux légumes et même au fromage « Philadelphia » qui deviendra alors le « Philadelphia Rolls ».

Alors, qu’attendez-vous pour réaliser et déguster vos propres Makis avec l’appareil Easy Sushi® ? Tout en remerciant ces braves yakuzas qui finalement ont inventé ces délicieuses spécialités bien sûr.

Partager cet article

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *